A propos de moi

Petite je voulais devenir artiste de cirque. Je suis devenue danseuse. La danse classique puis la danse contemporaine ont forgé mon parcours. Je me suis rapidement tournée vers l’enseignement de la danse. Le plaisir était au rendez-vous et m’a porté à créer ma propre école. J’avais à coeur de proposer différents styles de danse et de culture et me suis entouré d’intervenants spécialisés pour colorer l’offre.

Pour mieux comprendre le corps et en prendre soin j’ai suivi une formation de massages et de thérapies manuelles et ai suivi de nombreux stages pour étoffer la gamme de mes connaissances. J’ai été très sensible à la relation à l’autre qui peut se construire par le toucher.

Puis je suis devenue maman et à la suite des naissances de mes deux filles j’ai découvert la méthode APOR de la Dr. Bernadette de Gasquet. Ma curiosité l’a emporté et j ai entamé une formation à L’Institut de Gasquet à Paris. Après l’obtention des différents certificats, maternité, abdominaux, yoga et beaucoup de pratique en solitaire j’ai partagé et appliqué cette méthode dans mes cours et en ai fait une “spécialisation”.

Aujourd’hui trop à l’étroit dans les mouvements très codifiés, restrictifs et mécanisés, j’ai le besoin impératif  de connecter le mouvement vivant et source d’expression. Je suis en chemin, de découvertes en découvertes. De stages en stages, je goûte à d’autres nourritures et rapporte parfois des pépites. Notamment une plongée dans le monde des Fascias avec Célina Hwang, Robin Becker, Emma Gomez ou de la danse improvisée avec Sylvie Souvairan. Les substances que j’ai pu saisir sont savoureuses, font du sens et modifient profondément ma relation au mouvement et au corps et à ma façon d’enseigner.

Je cherche, tâtonne, explore, essaie. Je suis en mouvement.

Riche de ces différentes expériences, je suis heureuse de transmettre et partager ces fruits goûtus avec vous. Je savoure le privilège que j’ai de réunir dans mon métier la relation humaine, le corps, le mouvement, le vivant, l’émotion et la créativité !

photo: Sahra Ribaut

Comments are closed.