Méthode de Gasquet

Description de la Méthode APOR de Gasquet

APOR est un acronyme qui signifie Approche Posturo Respiratoire. Cette approche corporelle créée par la Dr. Bernadette de Gasquet a pour objectif  un bon équilibre, un ajustement des tensions et des forces de pressions entre la face antérieure et la face postérieure du corps. La tonification de la sangle abdominale et des muscles posturaux du dos, la réhabilitation du plancher pelvien  – renforcement et mobilité du périnée – ainsi que la qualité optimale de la respiration (diaphragme libre) sont les éléments nécessaires à ce but.  Le résultat est une statique ancrée et équilibrée, une bonne digestion et une meilleure circulation, un dos sans douleur, un périnée qui joue son rôle de soutien, un ventre tonique et une bonne mobilité articulaire.
De nombreux exercices sont issus du yoga et revisités avec un focus sur la colonne vertébrale de sorte à éviter des pincements et tassements des disques intervertébraux, d’éviter l’augmentations des pressions intra – abdominale ( voir les travaux de Marcel Caufriez; gym hypopressive ) et les résultantes de poussées gravitaires sur le périnée.
La méthode APOR de Gasquet s’adresse à chacune et chacun qui souhaite prendre soin de sa santé et de fait améliorer sa qualité de vie.

Globalement le focus de chaque posture est orienté sur la prévention et la réduction :

  • des tassements vertébraux, des compressions ou pincements des disques intervertébraux
  • des incontinences et des ptoses d’organes (descente de vessie / utérus / rectum)
  • du diastasis (écartement des grands droits abdominaux)

Les points clés de la méthode APOR de Gasquet

La Posture

Toutes les postures se font en étirement, sans cambrure, ni tassement. Il s’agit d’éloigner au maximum le coccyx du sommet du crâne, que l’on soit dos plat, dos rond, dos creux, en torsion, assis, ou debout, couché sur le dos etc… Ainsi les disques intervertébraux ne sont jamais comprimés. On veillera ici à équilibrer harmonieusement la partie postérieure (muscles dorsaux) et antérieure du tronc (muscles abdominaux). L’exactitude de l’étirement induit la respiration abdominale sous-ombilicale.

La Respiration

On parle ici de la respiration physiologique, abdominale. Celle du petit enfant, du sommeil ou encore des quadrupèdes. Lors de l’expiration, le diaphragme remonte et refoule les organes vers le haut, y compris le périnée. Les muscles abdominaux, particulièrement le transverse, qui assure un effet de « gaine » est mis à contribution. Lors de l’inspiration le diaphragme descend, le ventre se relâche, les viscères reprennent leur place et leur volume initiaux.

Durant les exercices, le « temps d’effort » sera effectué lors de l’expiration, en dirigeant le souffle du bas vers le haut, ce qui permet de diminuer l’hyper pression (pression augmenté) abdominale. Le « temps de relâchement » lors de l’inspiration. L’expiration se fera par la bouche et l’inspiration par la dilatation des narines.

Le périnée

Il est important d’intégrer le périnée à la respiration. La contraction de la zone périnéale par le muscle pubo-rectal se fera avant chaque expiration, activant ainsi le muscle Transverse dans sa partie basse. La contraction sera dirigée dans un mouvement d’élévation, d’aspiration de bas en haut, à l’intérieur du corps, en plus de la contraction transversale et longitudinale et suivie d’une expiration visant la remontée des viscères. Le relâchement du périnée précédera l’Inspiration. Le périnée appelé aussi diaphragme pelvien fonctionne avec le diaphragme thoracique, principal muscle de la respiration.

La méthode APOR® en images avec les vidéos de Sandro Zatta, formateur à l’Institut de Gasquet
https://www.youtube.com/channel/UCeQ_LywwtFW9R_XTS9ZrE1Q

 

 

 

Comments are closed